Le circuit de refroidissement

Une voiture est un moyen de transport consommant une énergie considérable. De fait, elle est amenée à chauffer de façon assez spectaculaire et rapide. C’est pourquoi, il est essentiel lors de la fabrication des véhicules en usine de les munir d’un système permettant un refroidissement optimal. Votre taxi conventionné dans le 77 (voir plus) se plonge avec vous dans l’univers fascinant des moteurs pour mieux en comprendre le fonctionnement.

Rouler à température normale

Bien gérer la combustion de son moteur, c’est œuvrer à sa préservation. L’échange thermique qui se réalise au sein du moteur est nécessaire à l’abaissement de sa température. Pour se faire, la technique la plus facile qui a été mise en place pour y parvenir consiste à envoyer un vif courant d’air sur les cylindres. Cette technique a été longtemps utilisée sur des véhicules tels que la Coccinelle, la Porsche 911, la Fiat 500 et 600 mais a été depuis remplacée. Seuls les petits véhicules continuent toujours à conserver un tel système de refroidissement ainsi que les motos. Depuis 1997, les véhicules sont refroidis par l’eau circulant autour des cylindres. Une fois chauffée par la chaleur du moteur, cette eau est refroidie par le moyen d’un radiateur lui-même refroidi par le vent. Le radiateur se situe à l’avant de la voiture au niveau de la poutre. Il revet forme rectangulaire est est un matériel relativement fin et léger, de couleur noire. Pour renforcer le tout, un ventilateur est apposé devant le radiateur pour être activé en cas de régime bas. 

Un liquide aux couleurs variées

Le liquide de refroidissement qui était utilisé dans les débuts de son utilisation pour refroidir les moteurs, était tout simplement de l’eau pure. Seulement, les minéraux qu’elle contenait avaient pour conséquence d’être agressifs pour le moteur en accomplissant les phénomènes de la corrosion et du colmatage. Il a donc fallu changer cela et aujourd’hui, le liquide actuel est toujours composé d’eau, seulement il contient aussi des substances anticorrosives, neutralisantes et est aussi un anti-gel. Les couleurs n’en varient pas moins pour les gouts ; bleu, jaune, rose, vert, les liquides de refroidissement sont colorés !

Lorsque le système est défaillant et que vous constatez une avarie de par une augmentation soudaine de la température du moteur, c’est certainement que votre joint de culasse vient de lâcher. Quand cela se produit, le liquide de refroidissement pénètre à l’intérieur des cylindres et ne joue plus alors son rôle gravitationnel à leur surface. A ce moment là, le voyant de température doit s’afficher rouge ou jaune. Arrêtez-vous donc avant que votre moteur ne devienne irrécupérable entraînant ainsi la fin de votre voiture. 

 

Votre taxi conventionné dans le 77 vous rappelle de ne pas oublier de vérifier de temps en temps le niveau de votre liquide de refroidissement, lequel doit se situer au milieu du bocal de recharge. Bonne route !

 

Leave a Comment